La Disparition de Wanda B


par Carla Lucarelli - présenté par La Mission Culturelle du Luxembourg en France

Espace Lhomond, 21 rue Lhomond, 75005 Paris à 18h,19h, 20h, 21h et 22h


Année de parution: 2017

Édition: Éditions Phi

Extraits lus par : Renelde Pierlot

RÉSUMÉ

Valérie Stein a décidé de changer de vie, de quitter ex-mari et enfant et de partir. Avec un homme rencontré dans un bistrot, elle se met en route pour le cap Nord. Mais les chemins des deux voyageurs se séparent et Valérie se retrouve à Chennai en Inde, où elle prend une nouvelle identité : celle de Wanda. A partir de ce moment, Valérie est observée… Ce roman se caractérise par sa construction passionnante, son rythme changeant, les différentes perspectives à partir desquelles les lecteurs découvrent l’intrigue. Le roman aborde les thèmes de l’échec, de la féminité, il interroge sur nos modes de vie, sur l’autodétermination et la manipulation, à travers le prisme de la vérité et du mensonge.

Extrait :

" Par où voulez-vous que je commence, monsieur Gutman ? Par le début ? Notre première rencontre tout simplement ? D’accord, je vais essayer de vous donner le plus de détails possible. Est-ce que vous croyez vraiment que ça va vous aider à la retrouver "?


BIOGRAPHIE DE L'AUTEUR

Carla Lucarelli suit le cursus de l’enseignement primaire à Tétange de 1974 à 1980, puis celui de l’enseignement secondaire de 1980 à 1987 au Lycée Hubert Clément à Esch-sur-Alzette. Elle enchaîne avec une année d’études de droit à l’université de Pérouse, à laquelle succède une année de cours universitaires de lettres françaises et italiennes à Luxembourg. Son parcours académique se poursuit ensuite à l’université de Strasbourg où, de 1989 à 1992, elle s’adonne à l’étude des lettres modernes et de l’histoire de l’art. S’ensuit une carrière de professeur de lettres françaises, d’abord au Lycée Hubert Clément, ensuite au Lycée technique d’Esch-sur-Alzette et enfin au Lycée de garçons, toujours à Esch. En 1994, elle réalise un mémoire de fin de stage pédagogique intitulé Autour de "Jacques le fataliste". De "Jacques le fataliste" de Denis Diderot à "Jacques et son maître" de Milan Kundera.L’enseignement côtoie de près le théâtre, où Carla Lucarelli œuvre parfois simultanément en tant qu’actrice, metteuse en scène et auteure. Elle suit en effet des cours d’art dramatique et de diction française au Conservatoire de Luxembourg et effectue des stages de théâtre et de mise en scène, notamment au Theater an der Ruhr à Mülheim. Carla Lucarelli est à l’origine d’une pièce, Zwei Schwestern. Fragmente einer Verwandschaftsgeschichte, qui fait l’objet d’une mise en espace lors de la Foire du théâtre qui a lieu au Centre national de littérature à Mersch en 2011. En 2009, la pièce Männer plus minus, qui sonde les relations homme-femme, est écrite, mise en scène et jouée au Theater im Viertel à Sarrebruck par l’actrice allemande Elisabeth Brück et Carla Lucarelli elle-même. Au-delà, Carla Lucarelli participe en tant qu’actrice à un court-métrage de Paul Heintz et Pierre Hilpert intitulé Hommage à l’oie qu’on gave (2009). Depuis 2012, elle joue le rôle d’Elisabeth dans la sitcom luxembourgeoise Comeback diffusée sur RTL. Parallèlement, Carla Lucarelli publie cinq poèmes dans l’anthologie La poésie érotique féminine française contemporaine (Paris, 2011). En 2012 paraît Aquatiques, un recueil de poésie subdivisé en trois parties dans lesquelles l’auteure laisse libre cours à des impressions, sensations et réflexions intimistes multiples. Lui succède Terrains vagues (2013), recueil de 22 récits courts. En 2013, elle publie son premier roman, Carapaces. S’y croisent, au sein d’un dispositif narratif multipliant les points de vue et les péripéties, les destins d’une jeune fille fugueuse, d’un étudiant aux convictions politiques gauchisantes ou encore d’un collectionneur d’insectes aux pulsions meurtrières. Dekagonon, paru en 2016, est quant à lui un recueil de poésie bilingue (allemand et français) dont les deux parties constitutives sont subdivisées en 5 sections, elles-mêmes composées de 5 poèmes se succédant sous des titres pour la plupart génériques (p.ex. « Haïku libre » et « Quatrain », voire « Vierzeiler » et « Lyrikfetzen »). Ce flux de poèmes très structuré, allant de l’extrême concision du haïku et de la contrainte du quatrain à une forme de prose poétique plus flexible, permet à l’auteure de capter des moments de flottement, d’incertitude, parfois teintés d’humour, soumis à des variations ou dédiés, entre autres, aux sensations corporelles, au silence et à l’observation sentimentale.L’auteure apporte en outre des contributions à forum, kulturissimo, Galerie et à des revues en ligne, telles que Mouvances, À la Dérive et Des Rails, ainsi qu'aux anthologies Erënnerungsraim (2013), Quo vadis Europa? (2015) des journées du livre à Walferdange ou encore Impossible readings/Lecture impossible (2016). Depuis 2016, elle alimente un blog personnel. Carla Lucarelli se distingue par ailleurs par sa collaboration à des événements culturels, tels que des soirées de lecture avec notamment Luc Spada et Lambert Schlechter.

LIVRES PUBLIES:

Aquatiques, Poésie, Editions Phi, 2012

Carapaces, Roman, Editions Phi, 2013

Terrains vagues, Microfictions, Editions Les Venterniers, 2013

Dekagonon, Poésie, Editions Phi, 2016

La Disparition de Wanda B., Roman, Edit. Phi, 2017

Retour


Le FICEP est soutenu par le Ministère de la Culture et la Mairie de Paris

FICEP  - Forum des Instituts Culturels Étrangers à Paris 

5 rue des Irlandais

75005 Paris

contact@ficep.info

Tél: 01 42 84 14 34

  • FICEP
  • White Twitter Icon
  • Ficep Instagram
  • Ficep You Tube
  • Ficep
  • Ficep LinkedIn
  • Ficep Google +
  • Ficep Pinterest
  • Ficep Mixcloud

© 2018 FICEP  - Forum des Instituts Culturels Étrangers à Paris

Mentions légales