top of page

SYLVAIN AUDET-GĂINAR

DU RIFIFI À BUCAREST Livre écrit en français

Les Éditions Ex Æquo, 2020


16h20 : rencontre avec l'auteur

16h40 : session de dédicaces

17h00 : lecture à l'oreille


Présenté par par l’Institut Culturel Roumain

© Noellie Broohm


SUR L'OEUVRE :

Mai 2016.

À la suite du décès de son oncle, Arthur, trentenaire français né en Roumanie aux débuts des années quatre-vingts, se rend à Bucarest afin de régler la succession. Il ignore pourtant presque tout de cet homme qui vient de lui léguer l’intégralité de ses biens.

À peine arrivé dans l’appartement de ce parent aussi généreux qu’énigmatique, Arthur tombe sur un violent comité d’accueil qui l’oblige très vite à se rendre à l’évidence : son oncle a mené une existence encore plus complexe et nébuleuse qu’il ne le pensait jusqu’à présent. De cuisantes déconvenues en époustouflantes découvertes, ce détective malgré lui, souvent dépassé par les événements mais toujours soutenu par de burlesques acolytes, mène alors une enquête historique toute voile dehors, afin de démêler les multiples énigmes entourant la mystérieuse existence de cet oncle.


SUR L'AUTEUR :

Sylvain Audet-Găinar est né en 1980 et a fait des études de Lettres à Lyon, à Bucarest et à Strasbourg. Fasciné par la Roumanie, il y a travaillé et enseigné le français langue étrangère pendant de longues années.

Après avoir traduit plusieurs polars roumains, il a fini par se lancer dans l’écriture de ses propres romans : Du Rififi à Bucarest et Micmac à Bucarest (2020, Ed. Ex Aequo). Ses deux ouvrages sont également disponibles en traduction roumaine sous les titres Balamuc la București et Țap ispășitor aux éditions Crime Scene Press de Bucarest, traduits par Delia Tuica.

CITATIONS :

Dis donc, c’est Jules et Jim version Guerre froide, ce que tu me racontes ! s’exclame Tudor une fois mon résumé achevé.


Suffit-il aujourd’hui, dans un pays comme la Roumanie, de clamer sa volonté d’échapper aux remous de l’Histoire pour réellement y parvenir ?





PLUS D'INFORMATIONS :

Institut Culturel Roumain : https://www.icr.ro/paris/institutul/fr










Commentaires


bottom of page