Une Soirée littéraire entre les Romans Persans

Lecture



Après avoir tenu plusieurs journées littéraires très réussies dans les années​ précédentes, le Service culturel de la R.I. d'Iran ressente plus que jamais l’envie de présenter d'autres nouveaux morceaux de la littérature persane. Ainsi, trois auteurs et traductrices de romans persans vous proposeront de découvrir l’une de leurs œuvres le temps d’une vidéoconférence, avec des lectures d’extraits en français et de courtes interviews. Découvrez trois d’univers littéraires singuliers, confortablement installés dans votre canapé.


Les trois romans traduits en française qui seront présentés durant la Soirée littéraire :


À l’ombre du chat – Par Hadi TAGHIZADEH / Traduit par Mitra FARZAD

Un chercheur qui se respecte et qui veut effectuer un travail digne de ce nom doit prendre en compte certaines questions comme que faire et ne pas faire. C’est la méthode que tout historien neutre et lié à la méthode scientifique d’historiographie devrait respecter. Et la recherche sur les sujets du genre de ce livre exige un engagement solide et une franchise totale. Ici, la question ne porte ni sur des différences de points de vue, ni sur la façon de faire de tel ministre d’il y a sept cents ans. Le seul but du chercheur est de satisfaire notre curiosité et d’éclairer un événement du passé. Ici, on parle d’une différence, qui est bien présente en ce moment même, une différence qui pourrait engendrer une tempête néfaste de préjugés aveugles et impopulaires.


Retour dans cette ville tant aimée – Par Nader EBRAHIMI / Traduit par Mehrnaz KORRANI

Retour dans cette ville tant aimée célèbre l’amour tout en s’interrogeant sur le passage/les ravages du temps. Il y a d’abord l'amour d’une femme, trop jeune peut-être pour assumer tous les sacrifices que lui demande sa passion, ensuite l’amour de la patrie, de la terre, de la ville que le narrateur a été contraint de quitter. Bestseller, récit riche en images, confondant volontiers rêverie et réalité, ce petit roman de Nader Ebrahimi a été réédité plus de 30 fois depuis sa parution.


À sa rencontre, je devins toute belle – Par Shiva ARASTOEI / Traduit par Zeynab GOLESTANI

Cherchant durant la guerre irako-iranienne, à tirer profit d'un travail bénévole dans un hôpital à Téhéran, dans l'idée de s'introduire plus facilement à la Faculté de Médecine, Shahrzâd tombe promptement amoureuse d'un blessé de guerre, Aboutâleb. Cette rencontre qui place la jeune fille dans une situation complexe voire confuse, la fait repenser à plusieurs reprises sa vie personnelle et professionnelle. Suspendue entre l'illusion et le rêve, l'imaginaire et le réel, le futur et le passé, Shahrzâd ne cesse de s'aventurer dans une histoire d'amour qui paraît même fictive. Elle s'affronte donc aux sentiments qui se balançant entre l'amour et la doute, lui obsèdent et le corps et l'esprit. Plongée dans les pensées qui l'invite à se passer de son vœu d'entrer à l'université, elle découvre enfin un désir absolu qui la lie au flair à un corps malade et à l'agonie. De la sorte, elle s'unit goutte à goutte à Aboutâleb à la rencontre de qui, elle devient belle à jamais.


OÙ ?

en ligne: lien d’inscription : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdYzDO0jkn1ERuvuLm5s-8EhRm47hSzW6vhM2kKwJN5rQukuw/viewform?usp=sf_link

QUAND ?

Le vendredi 1er octobre 2021 – de 18h à 20h


Manifestation organisée par le Service Culturel de la R.I. d’Iran